vendredi, mai 01, 2009

Brève (de) nuit

C'est la crise. C'est la grève. J'ai toujours autant de thunes qu'avant (wouhou la bourse! Un taf ne serait pas de refus...) mais j'ai plus de temps. En évinçant le temps que je passe à la fac (histoire de m'informer et prendre la température) et la recherche de boulot (pas seulement pour l'été), il me reste quand même pas mal de temps!



J'en profite donc pour voir mes potes et renouer le contact avec mes hypothétiques futurs amis.
La tournure est bizarre mais je ne sais pas vraiment comment la formuler plus exactement.
Des idées?

Toujours est-il que sous cette étrange appellation se cache des personnes que l'on rencontre assez souvent (connaissance de travail, de lieu commun ou d'ami(s) communs(s)).
On les croise tout les jours (ou presque) et on discute avec eux quand il n'y a personne de proche avec qui passer le temps/manger.
On s'échange les numéros et on ne s'appelle pas...

J'ai eu le cran de passer ce cap et c'était cool. Une rencontre de geeks avec les grands terrains communs qui laissent place aux petites différences assurant des lendemains enchanteurs (oui ça marche aussi dans les relations amicales!).

Il n'y a rien de pire que de voir un écho de ce qui pourrait être fait sans pour autant qu'il ne se passe quelque chose(*).
Surtout quand le quotidien te le souffle continuellement!
Je ne laisse jamais passer une occasion qui se présente (dans les conditions adéquates, une relation amoureuse=>quand je suis seul et célibataire) parce que je déteste avoir matière à regrets.

Aussi parce que je me fais souvent de films sur l'hypothétique futur et que j'aime pas relativiser (mais ceci est une autre histoire)


(*)L'auteur ne garantie aucune compréhension mais il est ouvert aux théories.
_______________________

Pour ceux qui étaient là avant (en fait toi Nakat, je crois que le reste a lâchement déserté) j'ai fait quelques changements pour voir ce que je pourrai tenter sur Blogger, mais cela n'a rien de définitif... Techniquement.

2 commentaires:

rouge a dit…

Moi j'aime bien ce nouveau look, bon courage pour trouver un job, et bonne continuation pour tout le reste !

Cidiène a dit…

Faux. Certains reviennent à l'oasis.

Et puis chercher à cotoyer tout le monde ne permet pas de vraiment connaître en profondeur, c'est le gros défaut des hyper-sociables, aimer tant de personnes mais ne pas avoir le temps de leur accorder tout l'attention qu'ils méritent.

Bise mon grand.